Jacques Bompard s’oppose aux rafles des opposants au mariage pour tous

timthumbLes rafles systématiques et massives de manifestants pacifiques que l’on voit se multiplier depuis plusieurs jours sur ordre du gouvernement sont extrêmement inquiétantes.

Elle le sont au regard du droit des personnes et du respect de la liberté de réunion et donc de la démocratie.

Elles le sont également d’un point de vue politique.

En effet, il est du devoir d’un gouvernement d’apaiser les esprits et non de les provoquer et de les exciter. Lire la suite

David Alessi et Bénédicte Martin condamnés pour diffamation envers Marie Claude Bompard!

justiceAu mois de novembre 2011, David Alessi et Bénédicte Martin, alors prétendante à la députation, avaient signé un tract mettant gravement en cause Marie-Claude Bompard, dans ses fonctions de maire. Celle-ci avait donc porté l’affaire devant les tribunaux.

Le 5 avril 2013, la Cour d’appel de Nîmes a condamné David Alessi et Bénédicte Martin, au titre de l’action civile. La sentence est d’ailleurs très claire : « les éléments constitutifs du délit de diffamation publique envers un citoyen chargé d’un mandat public […] sont réunis ».
Les deux responsables UMP sont donc condamnés à payer 10 000 euros de dommages et intérêts à Marie-Claude Bompard et 2 000 euros pour couvrir ses frais de justice.
En s’attaquant ainsi de façon honteuse à Marie-Claude Bompard, Bénédicte Martin cherchait, très vraisemblablement, à salir aussi Jacques Bompard, contre lequel elle était candidate aux élections législatives. Éliminée dès le premier tour de ces élections au mois de juin dernier, la première adjointe de Malaucène est donc sanctionnée à nouveau, cette fois par la Justice.
David Alessi est, quant à lui un récidiviste. Souvenons-nous, il avait été condamné, le 16 décembre 2011, par la même cour d’appel de Nîmes pour avoir diffamé Paul Eymard, 1er adjoint au Lire la suite

Contre la scandaleuse proposition de Pierre Bergé

timthumbBPierre Bergé, président du Sidaction, vient d’interpeller le gouvernement pour réclamer la distribution gratuite de préservatifs dans les collèges. En effet, ceux-ci sont déjà en vente dans 95% d’entre-eux, mais pour M. Bergé, ce n’est pas suffisant.

Quel but poursuit M. Bergé ? Sans doute pas de lutter contre la propagation du SIDA. Les statistiques montrent clairement que les victimes de cette épidémie sont sur-représentées parmi les communautés homosexuelles et originaires d’outre-mer, ainsi que parmi les drogués. M. Bergé serait bien en peine de démontrer que des collégiens ont jamais contracté le SIDA par Lire la suite