Que le Rassemblement National balaye devant sa porte !

Voilà plusieurs mois que certains cadres du Rassemblement National de Vaucluse, son secrétaire départemental, Xavier Magnin et André-Yves Beck se gaussent de la condamnation en première instance de Jacques Bompard pour prise illégale d’intérêt.

Le RN de Cavaillon se permet d’attaquer la respectabilité de Jacques Bompard : amusant, quand on connaît le pedigree de leur responsable départemental !

⁉️ Mercredi 25 septembre, c’est Madame Auzanot, récente militante RN et tête de liste à Cavaillon qui leur emboîte le pas.
L’attitude de MM. Magnin et Beck, respectivement neveu et frère du gendre du maire, reste la plus étrange.

🤷‍♂️Eux qui répondaient à la presse que le dossier était vide lorsqu’ils étaient encore les employés de leur parent. Défenseurs de la modernité, il est assez logique qu’ils en soient devenus infidèles à la vérité comme à leur famille.😷

🔍👩‍⚖Rappelons tout de même que Jacques Bompard n’a pas été mis en examen pour détournement de fonds publics, comme certains cadres nationaux du Rassemblement National, Marine Le Pen en tête.
Il ne lui est pas plus reproché d’enrichissement personnel, de favoritisme, de trucage de marchés publics, de fraude fiscale ou de blanchiment…

📋Rappelons encore que, ayant fait appel, Jacques Bompard bénéficie, tout comme Marine Le Pen, de la présomption d’innocence.

📑Mais, puisque les responsables et certains candidats du RN84, veulent laver plus blanc que blanc, nous les invitons à balayer devant leur porte en la personne notamment de leur chef, celui que l’on voit dans les médias, celui qui a présenté les candidatures de Monsieur Magnin à Orange, de Monsieur Besnard à Bollène ou, plus récemment de Madame Auzanot à Cavaillon : ➡️Thierry Jacops d’Aigremont⬅️

🗃Rappelons ainsi aux Robespierres de sous-préfecture, que leur secrétaire départemental a été définitivement reconnu coupable le 28 janvier 2014, par la Cour de Cassation, de recel aggravé et condamné à deux ans d’emprisonnement avec sursis. Oui, vous avez bien lu, recel aggravé…😳

Les instances nationales du Rassemblement National en avaient été informées. Tout comme les instances locales puisque, son avocat dans ce dossier n’était autre qu’Hervé de Lépinau , membre du Comité Central du Front National, l’équivalent d’un député dans le Parti de Marine Le Pen. Xavier Magnin aura beau parler, ce n’est manifestement pas la condamnation de Jacques Bompard qui empêche l’alliance entre la Ligue du Sud et le Rassemblement National.

🤔Si les instances RN étaient au courant, nul doute que certains candidats et colistiers seront assommées par cette information.

🙈Nous laissons donc Xavier Magnin, André-Yves Beck, Claude Besnard, Bénédicte Auzanot et consorts faire des photos et autres conférences de presse avec Thierry d’Aigremont.

🤗Nous les invitons simplement à un minimum de respect de la présomption d’innocence de Jacques Bompard, dont on reconnaitra que les faits reprochés sont autrement moins graves que ceux pour lesquels leur supérieur départemental a été condamné.

Avec la gauche, c’est les autres avant les nôtres!

Dans un courrier au Préfet de Vaucluse, Pierre Laurent, ex-patron du Parti Communiste Français s’est ému, au côté de ses amis vedettes Stanislas Nordey et Emmanuelle Béart, du mauvais traitement dont les clandestins feraient l’objet en Vaucluse. Il apporte également son soutien au « collectif » Rosemerta qui occupe illégalement un immeuble pour accueillir des clandestins…

Rappelons tout d’abord que le Département de Vaucluse dépensait en 2016, 3.6 millions d’euros pour accueillir 92 mineurs étrangers isolés (ancien nom et beaucoup plus sincère de ce que l’on appelle aujourd’hui timidement les mineurs non accompagnés). Et cette somme colossale, qui croît chaque année, n’intègre pas les autres aides du département, notamment le RSA, ouvert à tous les étrangers ou les aides de l’État telle que l’AME, la CMU etc… Nombre de pays ne sont pas aussi « généreux » que le nôtre.

Pierre Laurent explique également : « A partir du moment où l’on essaye de porter la voix de ceux qui n’ont pas de voix, la moindre des choses, c’est de venir voir l’endroit […] »

Nous invitons Pierre Laurent à se rendre dans les départements les plus pauvres de France, le Vaucluse certes, mais pas uniquement le Vaucluse des artistes Bobos d’Avignon. Non, ce Vaucluse qui, comme les autres départements les plus pauvres de France, est rempli de travailleurs pauvres, silencieux et qui, par leurs impôts, financent contre leur gré, le torrent migratoire qui s’abat sur notre pays.

Enfin, Pierre Laurent conclut en demandant ce que compte faire l’État « face à cette situation d’urgence qui n’a que trop duré ».

Au lieu de demander un effort à l’État dont, rappelons-le tout de même, la majorité des Français qui le compose sont opposés à l’immigration et demandent l’inversion des flux migratoires, la Ligue du Sud propose deux solutions.

La première : que Pierre Laurent et ses amis accueillent, à leurs frais, toute la misère du monde si cela leur chante et pourquoi pas les 2 milliards de pauvres qu’a comptabilisé l’OCDE… Si cela peut leur permettre d’avoir la conscience tranquille…

La seconde, plus humaine et plus réaliste, c’est que les communistes et leurs amis « d’En Marche », arrêtent de promouvoir les migrations massives de populations sur le sol français et européen. Les premiers par intérêt électoral, les seconds par intérêts économiques permettant ainsi aux entreprises du grand capital d’avoir une main d’œuvre à faible coût. Un état de fait qu’avait très bien décrit en son temps un certain… Georges Marchais.

Malheureusement, on connaît la propension des communistes à pratiquer la charité… avec l’argent des autres.