4ème journal du député

Mis en avant

journal N°4Le dernier journal en date du député de la 4ème circonscription de Vaucluse, Jacques Bompard, est en cours de distribution.

Élections européennes, élections municipales, intercommunalités, union des droites sont autant de sujets traités dans ce nouveau numéro.

Le travail parlementaire du député est également exposé avec notamment l’intervention de Jacques Bompard sur la réforme pénale ainsi que sa proposition de loi Lire la suite

Bon sens contre esprit partisan : Réponse à la conférence de presse de Marion Le Pen

jacques bompardJe tiens à dire toute ma déception après la conférence de presse tenue ce samedi par Marion Maréchal Le Pen. J’ai voulu me laisser le temps de la réflexion avant de réagir pour ce que beaucoup de mes électeurs et mes soutiens ont considéré être une insulte. Si la politique n’est pas l’espace de la compassion qu’il devrait être, elle doit dans mon esprit être tenue par deux ambitions premières : la vérité et le service du bien commun.

Ce sont ces deux moteurs qui conduisent depuis des décennies mon action. Je tiens à le rappeler : à Orange comme à Bollène, l’alliance du bon sens et de l’enracinement n’en finissent plus de produire des résultats loués dans la France entière. Marine et Marion Le Pen n’ont d’ailleurs eu de cesse d’instrumentaliser mes résultats pour légitimer leurs candidats. Lire la suite

Sur les attaques de « Minute » contre Jacques Bompard

jacquers_bompard_afpL’hebdomadaire Minute se souvient très certainement de ses aînés de la presse nationale, qui savaient manier une langue de vérité à la fois incisive et travaillée. Les derniers positionnements de Minute oscillent entre marinisme et sarkozysme, toujours plus antipodes du bon sens.

J’ai été victimes d’attaques répétées de la part d’une feuille plus connue pour sa fascination pour les cancans que par l’analyse politique. Dont acte, on peut finalement Lire la suite

Le cartel des gauches est de retour

com

Le cartel des Gauches est de retour, et c’est encore la sécurité des Français qui en souffrira.

L’armée française intervient aujourd’hui sur de nombreux théâtres d’opération : Irak, Afrique, Proche Orient, sans compter les missions de formation. S’il est à regretter que les gouvernements successifs fassent payer de la vie de nos soldats des orientations stratégiques malheureuses, au moins pourraient-ils espérer que les effectifs et les moyens de la défense soient enfin sanctuarisés.

Que nenni !

Nous allons transformer le Val de Grâce en un pôle de recherche mal défini, , 7500 postes sont encore retirés à la défense nationale. Et je n’évoque même pas l’humiliant transfert des services militaires à Ballard. Nous sacrifions jusqu’à nos forces navales. Je disais pendant la dernière loi de programmation militaire que nous assistions à un Mars El Kebir budgétaire : le débarras de nos vaisseaux ne fait que confirmer mon propos.

Si je réagis aux nouvelles annonces catastrophiques, ce n’est pas comme député-maire d’Orange, ville qui a certes vu disparaitre le 1er régiment étranger de cavalerie sans qu’aucune négociation préalable ne soit mise en place pour adoucir ce qui pour beaucoup d’Orangeois est à la fois un choc et une crainte. Heureusement le dynamisme local et l’installation de l’armée de l’air sont venus rassurer notre ville.

La France est ruinée c’est un fait. La France est vendue par titres et obligations à l’étranger en restant prisonnière de la spirale de la dette. Mais la France reste la cinquième puissance économique mondiale, la deuxième puissance maritime, et sans doute la première puissance symbolique. Encore pour longtemps nul ne le sait ? « Le diable marche avec nous » chante les légionnaires. Nos armées vont le tirer par la queue après cette présidence socialiste de tous les abandons.

Cliquer ici pour lire ou relire les communiqués de presse de Jacques Bompard.

17.09.14 Projet de loi sur la modernisation et la simplification du droit

comEn commission des lois, Jacques Bompard est intervenu sur le projet de loi relatif à la modernisation et à la simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice et des affaires intérieures.
Il a notamment critiqué la possibilité offerte au gouvernement de légiférer par voie d’ordonnance, mesure que la gauche, et François Hollande en tête, avait violemment critiqué sous la mandature Sarkozy.
En effet, cette procédure va permettre au gouvernement de faire passer des lois sociétales sans qu’aucun débat ne puisse avoir lieu tant au sein du Parlement que du Peuple.

Il a cependant soutenu l’article relatif à la signalétique sur les contenus choquants pour les mineurs.

Cliquer ici pour voir ou revoir les interventions de Jacques Bompard en commission.

17.09.14 Projet de loi sur la modernisation et la simplification du droit

comEn commission des lois, Jacques Bompard est intervenu sur le projet de loi relatif à la modernisation et à la simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice et des affaires intérieures.
Il a notamment critiqué la possibilité offerte au gouvernement de légiférer par voie d’ordonnance, mesure que la gauche, et François Hollande en tête, avait violemment critiqué sous la mandature Sarkozy.
En effet, cette procédure va permettre au gouvernement de faire passer des lois sociétales sans qu’aucun débat ne puisse avoir lieu tant au sein du Parlement que du Peuple.

Il a cependant soutenu l’article relatif à la signalétique sur les contenus choquants pour les mineurs.

Cliquer ici pour voir ou revoir les interventions de Jacques Bompard en commission.

Droit de réponse au journal « Minute » sur les sénatoriales

timthumbMinute nous laisse-t-il encore le droit de faire de la politique et de présenter des candidats ? Et croit-il vraiment à la liberté d’expression, lui qui refuse systématiquement de produire nos droits de réponse dans ses colonnes, nous contraignant à utiliser la voie judiciaire?

Les Bompard n’ont pas voulu la guerre. Ils la subissent tout en appelant à l’union. Depuis leur exclusion du FN en 2004, le Front National a toujours présenté ses candidats contre eux, excepté aux élections municipales. Aux cantonales de 2008, Claude Rolandez, candidat du FN, avait même appelé au Front Républicain contre eux, à la demande des instances parisiennes de son parti… Jacques Bompard ne paiera donc pas la note aux cantonales de 2015 puisqu’il n’a rien à perdre : pour lui, c’est la routine…Le FN l’a toujours combattu.

Ensuite, l’arithmétique politique n’est pas mathématique : une liste commune menée par Marie-Claude Bompard aurait rallié tous les suffrages des grands électeurs FN. Mais une liste commune menée par M. Lottiaux n’aurait rallié qu’une partie seulement des électeurs de Marie-Claude. L’ignorer, c’est refuser le réel et courir à l’échec.
Lire la suite

Les familles ne doivent pas payer pour les coupables

manif-pour-tous-fouleDans son ironique discours du Bourget François Hollande clamait combien il comptait s’en prendre au monde de la finance. Avec lui la cohorte des économistes de Gauche nous rappelaient ce que les patriotes affirment depuis toujours : le cosmopolitisme financier ne nourrit que les oligarques et les intérêts égoïstes plutôt que de soutenir les familles de France.

Mais rapidement les gouvernements Hollande ralentissent toutes les initiatives qui voulaient mettre la finance au pas : de la taxe sur les transactions financières européennes aux tenants d’une vraie séparation entre banques d’affaires et de dépôts. Après leur sauvetage, les banques n’eurent donc aucune contrepartie à payer pour Lire la suite

Sénatoriale de Vaucluse : « L’union pour le bon sens »

union pour le bon sens

De gauche à droite : Marie-Carmen CHARLOT, François VAUTE, Marie-Claude BOMPARD, Louis DRIEY et Maryse AUMAGE.

Le lundi 1er septembre, s’est tenue à Orange la première réunion publique de la liste « l’Union pour le bon sens » pour l’élection sénatoriale de Vaucluse.

Cette liste est menée par Marie-Claude BOMPARD, conseillère générale de Vaucluse, maire de Bollène, François VAUTE, conseiller municipal d’Avignon, Marie-Carmen CHARLOT, conseillère municipale de Cavaillon, Louis DRIEY, maire de Piolenc et Maryse AUMAGE, conseillère municipale de Valréas. Lire la suite

Publié dans Non classé