Programme de Jacques Bompard les années 2014-2020

programmeJacques Bompard vous présente son programme, dans la continuité de ce qui a été fait depuis 1995: baisse des impôts, amélioration de la sécurité, de l’investissement, le tout sans aucun emprunt.

Le gros projet de ce mandat sera la mise en valeur de la colline. En effet, les projets du complexe aquatique et de l’éco-quartier permettront de mettre en valeur ce joyau  orangeois.

Il y est également décrit les aménagements d’infrastructures et d’urbanismes qui vont être effectués dans les quartiers d’Orange.

Une gare multimodale trains/bus/voitures est en projet, notamment en aménageant les alentours de la gare (création d’accès piéton, giratoire, facilitation de l’accès pour les personnes à mobilité réduite).

Patrimoine, écoles, social, intercommunalité, tous ces dossiers sont bien évidemment Lire la suite

Bilan du mandat des années 2008-2014 de Jacques Bompard

bilanOn y retrouve ses très nombreuses réalisations au cours des 6 dernières années: baisse des impôts, 96,2 millions d’euros d’investissement, 0€ d’emprunt.
C’est également le passage d’Orange comme ville la plus sûre de Vaucluse et l’une des plus sûres de France.
Culture, jeunesse, sport, patrimoine, propreté, action sociale, handicap, lutte contre les innondations, développement économique.
Rien n’a été laissé de côté dans cette mandature.
Mais de grands chantiers sont encore à faire: aménagements de la colline, développement de l’éco quartier… autant de choses qui seront présentées dans son programme pour le mandat 2014-2020. Lire la suite

Quand l’opposition (qui donne des leçons) salit notre ville

oppositionPour la candidate écolo-PS, et les autres candidats de l’opposition, « aimer sa ville » c’est la salir…

Souffrant d’un déficit de propositions et de notoriété, puisqu’on ne les voit à Orange que le temps d’une campagne, les candidats UMP, écolo-PS, PC, essaient de combler ce manque de visibilité par un affichage sauvage dans toute la ville!

Une affiche n’a jamais converti personne ni rapporté une voix! Par contre cette pollution à un coût…
Et qui va payer le nettoyage? certainement pas les candidats pollueurs!

Leur manque total de respect tant pour la propreté de la ville qu’à l’égard de l’argent public est la preuve que s’ils étaient aux affaires, ils mèneraient la même politique de gaspillage que leurs partis!

Petit tour en photo des œuvres de ceux qui critiquent la propreté d’Orange: Lire la suite

Enorme succès pour le repas de campagne de Jacques Bompard

campagneC’est plus de 700 personnes qui ont participé au repas de campagne de Jacques Bompard le vendredi 21 février à la salle Daudet à Orange.

Il a d’ailleurs été malheureusement nécessaire de refuser presque une centaine de personnes du fait des obligations de sécurité.

700 Orangeoises et Orangeois sont venu soutenir leur député-maire sortant; un nombre qu’aucun opposant n’est en mesure de réunir (même en faisant venir les permanents de leurs partis respectifs). Lire la suite

Intervention de Marie Claude Bompard au Conseil général de Vaucluse sur le charcutage des cantons

mcbompardChers Collègues,

Le découpage électoral est comme le cholestérol. Il en est du bon, il en est du mauvais. Un bon découpage électoral est celui qui respecte la cohérence territoriale et qui n’obéit qu’à ce motif. Le phénomène est hélas rare sous les latitudes de la Vème république. Et puis il y a les mauvais découpages, ceux qui sont des charcutages, lors desquels on triture, on malaxe, on arrache et on recoud, en fonction d’intérêts qui doivent souvent tout aux ambitions du parti en place et fort peu aux attentes des citoyens.

S’exprimer sur ces charcutages, c’est, en quelque sorte, faire l’autopsie de la république. C’est voir combien derrière les mots ne parvient pas à se dissimuler le vide sidéral de la politique politicienne.

La majorité socialiste qui dirige le pays a découpé le Vaucluse en 17 cantons, éliminant les cantons ruraux comme ceux de Malaucène ou de Beaumes-de-Venise. Pour autant, cette majorité n’a pas résorbé les écarts démographiques puisqu’entre le canton de Valréas et celui d’Orange, il existe un écart de 22 000 habitants. Lire la suite