Manuel Valls, destructeur de l’identité française

manuelvalls

Manuel Valls qui se rêve d’un destin à la Sarkozy a endossé le rôle médiatiquement porteur de l’homme d’Etat luttant sans faiblesse contre la délinquance et osant même à l’occasion affirmer qu’il faudra un jour en finir avec l’immigration et notamment le regroupement familial.
Mais la réalité des actes de Manuel Valls est, hélas, toute autre que ses déclarations. Dans la réalité, l’immigration est en hausse. Dans la réalité, les naturalisations augmentent. Pour parvenir à ces naturalisations de masse, les critères sont revus à la baisse. Un ancien immigré entré chez nous illégalement peut devenir Français. Une femme portant le voile islamique peut être naturalisée comme en juin dernier à Auxerre. A Orange, des militaires naturalisés français se sont mariés au milieu Continuer la lecture

François Hollande cajole son électorat

électoratDurant les congés d’été, François Hollande a souhaité faire un nouveau tour de France médiatique. S’il a pris grand soin de ne pas aller que dans les cités dites sensibles, c’est par elles qu’il a commencé son périple. En effet, c’est dans ces banlieues, fuies par nombre de Français, que s’est construite sa mince victoire sur Nicolas Sarkozy. C’est là qu’il a atteint des scores supérieurs à 90%. C’est là, donc, que la clientèle est déterminante. Continuer la lecture

Jacques Bompard s’oppose à la recherche embryonnaire

recherche embryonnaireEn Séance à l’Assemblée, Jacques Bompard s’est vivement opposé au projet de loi autorisant la recherche embryonnaire.
Ce projet de loi participe non seulement de la désacralisation et de la marchandisation du vivant, mais il est de plus, complètement obscur et rétrograde notamment au vu des travaux du Professeur Yamanaka (Prix nobel de médecine 2012) et des études du Professeur Privat. Continuer la lecture

Jacques Bompard s’oppose à l’interdiction du cumul

Jacques Bompard cumulDepuis 1988 et la loi sur le financement public des partis politiques, la France a connu trois autres lois qui ont conforté cette pratique et que l’on peut résumer de la manière suivante : prendre de l’argent aux contribuables pour le donner aux partis politiques. L’objectif officiel de ce financement public, somme toute récent, est de contribuer à la transparence de la vie politique. Pouvant se financer grâce à l’Etat, les partis n’auraient plus besoin de recourir à certains fonds privés aux origines quelques fois douteuses, pour ne pas dire délictueuses. En d’autres termes, la vertu du prélèvement fiscal aurait mis fin au vice de l’abus de bien social ou de l’argent étranger.

Or, depuis vingt années, de nombreuses affaires judiciaires ont montré que l’objectif poursuivi n’a pas été atteint. Ni de près, ni de loin. En effet, à de nombreuses reprises, des partis ont été pris la main dans le sac du financement occulte. Ainsi donc, le financement public des partis politiques n’a pas mis fin à certaines pratiques, mais, seulement, permis Continuer la lecture

Jacques Bompard dénonce l’écrasement des français par l’impôt

timthumbFrançois Hollande nous avait prévenu. Une fois élu, il mettrait en place « davantage de justice et davantage d’efficacité » (promesse 17 de son programme) dans tous les domaines de la fiscalité.

Il tient parole. Mais pas exactement comme ses électeurs s’y attendaient.

Davantage de justice ? Il fallait comprendre davantage d’assujettis à l’impôt.

Davantage d’efficacité ? Cela voulait dire en prendre encore davantage à la France qui Continuer la lecture