Marie Claude Bompard: « je tiens à mettre ma ville sous la protection du Cœur Sacré de Jésus »

marie claude bompardMarie Claude Bompard, maire de Bollène (Vaucluse), consacre tous les ans sa ville au Sacré-Cœur. Cette année, les opposants socialistes ont manifesté leur désapprobation dans la presse locale. Le premier magistrat de la commune a accepté de répondre aux questions des Nouvelles de France.

Vous consacrez Bollène au Sacré-Cœur de Jésus, pourquoi ?

Je tiens à mettre ma ville sous la protection du Cœur Sacré de Jésus parce que la charge lourde qui est celle de maire nous met devant des situations difficiles, nous avons à Lire la suite

La ligue du sud est une association politique qui a pour but l’enracinement local et la défense de notre patrimoine national.

Nos propositions en matière de sécurité :
> Allègement du corpus juridique, simplification des lois, application des peines.
> La réinsertion doit passer par un travail d’intérêt commun payé permettant une véritable réinsertion et non de laisse les prisons devenir les écoles du crimes.www.atlantafest.com/Cheap-Uggs.php.

Face à la mondialisation qui détruit, favoriser la relocalisation qui protège !

La mondialisation détruit la nature à travers la mobilisation à outrance des énergies fossiles et des transports. Elle détruit nos valeurs, nos codes, nos règles sociales. Elle asservit la politique à la loi du marché et détruit le sens de l’intérêt collectif et du bien commun. Elle détruit les identités et provoque l’érosion des diversités culturelle, écologique, biologique pour mieux livrer notre monde à la marchandisation et à une pseudo-culture globale entièrement tournée vers le profit et la compétition économique.

Face à la mondialisation, il faut avoir le courage de lancer une politique de relocalisation reposant sur les principes suivants : le rapprochement géographique maximum pour les activités et les échanges, la recherche permanente de la diminution des transports et de leur impact, une volonté accrue d’autosuffisance énergétique et alimentaire, la réciprocité et la complémentarité dans les relations sociales et économiques.Cheap Uggs.
> mettre en place une politique de « prime à la proximité » en détaxant tant les produits que les embauches selon des critères de proximité géographique.
> favoriser les circuits courts et le rapport direct entre le producteur et le consommateur en s’appuyant sur les réseaux et l’expérience des AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne).
> appuyer et développer des systèmes de microcrédits et d’épargne sociale et communautaire.

Pour préserver l’environnement, nous devons en finir avec l’urbanisation anarchique. Pour préserver notre cadre de vie et la convivialité de nos quartiers et villages, nous devons soutenir les petits commerces et l’artisanat face aux ogres de la grande distribution.

De riches étrangers font reposer une pression constante sur l’immobilier, empêchant les habitants de la Région de devenir propriétaires chez eux, alors que parallèlement ce sont des quartiers entiers que les Français de souche sont forcés de fuir face à la violence.

Pour que les habitants du Sud puissent « vivre et travailler au pays » au plus près de chez eux

Nos propositions pour préserver l’environnement et le cadre de vie des habitants du Sud:
> Pour participer à l’émergence d’une consommation responsable et enracinée, la Région lancera un label « Produit d’ici » ainsi qu’un prix annuel.
> accorder tout son soutien aux commerces de proximité face aux grandes enseignes, notamment à travers des campagnes d’incitation et de sensibilisation.Uggs Outlet.
> créer des « zones de développement régulé » sur l’ensemble du territoire, en favorisant l’accession à la propriété des familles dans leur ville ou village d’origine et en interdisant le bétonnage sauvage.

La Ligue du Sud

La Ligue du Sud est un parti politique français fondé par Jacques Bompard

Il présente une liste aux élections régionales de 2010, qui s’appelle la « Ligue du Sud ». Cette liste d’union regroupe divers groupes de la droite nationale.

Régionales 2010 : Jacques Bompard décide de présenter une liste aux élections régionales de 2010.

Il obtient 39 284 voix, soit 2,69 % des suffrages de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Cependant, il obtient le score notable de 8,37 % dans le département du Vaucluse. De plus, il arrive à la première place avec 36,60 % des voix exprimées sur la ville d’Orange.

Élections cantonales de 2011 : Pour les élections cantonales de 2011, la Ligue du Sud présente des candidats dans le Vaucluse, mais aussi dans les Bouches-du-Rhône et dans le Var.

Élections législatives de 2012: Jacques Bompard est élu député dans la 4e circonscription de Vaucluse avec 58,77 % des suffrages exprimés au second tour. Son suppléant est Louis Driey, maire de Piolenc.