Le Forum de l’Union des droites, comme si vous y étiez !

Le 23 septembre 2016, la Ligue du Sud a accueilli le Forum de l’Union des Droites ; une réunion pleine de promesses, aux interventions nombreuses et éclairantes.

  • Jean-Pierre Maugendre militant catholique devant l’éternel est revenu sur le thème de « l’Histoire, un champ de bataille ». Un sujet tout adapté, pour le Président de Renaissance Catholique, qui dirige au sein de son association une collection de manuel d’Histoire pour réapprendre aux enfants la Grande Epopée Nationale qui fut la nôtre.
  • Stéphane Blanchonnet, professeur agrégé de lettres modernes, est également revenu sur ce thème. Fort de ses qualités de Président du Comité directeur National de l’Action Française, il a notamment rappelé la part importante occupée par l’Action française dans l’Histoire de France, servie par des plumes aussi éminentes qu’éloquentes que Jacques Bainville ou Pierre Gaxotte.

Vous pouvez retrouver cette première intervention ici.

  • C’est ensuite à Ivan Rioufol qu’a échu la tâche de parler de la « reconquête de notre identité ». Le journaliste, auteur de nombreux ouvrages – notamment La guerre civile qui vient (Pierre Guillaume de Roux, 2016), a souligné la nécessaire insoumission civile à laquelle devait s’adonner la population Française.

Vous pouvez retrouver son intervention ici.

Face au succès des tables-rondes de la matinée, l’après-midi s’est gracieusement ouverte, en compagnie d’intervenantes engagées.

  • Gabrielle Cluzel, rédacteur-en-chef chez Boulevard Voltaire, est revenue sur le « Mal que la Gauche fait aux femmes ». Un sujet que dont cette plume aussi cocasse qu’acidulée, s’est fait une fine observatrice dans son ouvrage Adieu Simone ! Les dernières heures du féminisme (éditions du Centurion, 2016).
  • A ses côtés, Cécile Edel est revenue sur le même thème, toutefois centralisé autour de l’immersion progressive de la Gauche dans le domaine de la culture de mort. Défense de la vie chevillée au corps, la Présidente de l’association Choisir la Vie sait que ce combat ne doit pas faire l’objet de notre candeur, et qu’il est nécessaire d’adopter une posture courageuse pour le défendre.

Vous pouvez retrouver cette troisième table-ronde ici.

  • Béatrice Bourges, fondatrice du Collectif pour l’Enfant et membre du Printemps Français, est quant à elle revenue sur les « Nouvelles formes de combat » mises à disposition de cette nouvelle génération s’étant levée à l’issue de la désastreuse révision du « mariage ».

Retrouvez cette intervention ici.

  • Journée fort riche… Après avoir étudié les causes du mal, il convenait de faire état de l’Union des droites nécessaires à la préservation de l’identité Française. Jean-Pierre Maugendre, juriste et professeur émérite à l’Université Panthéon Assas, a ainsi conclu le cycle de conférences.

Vous pouvez retrouver son intervention ici.

Jacques Bompard, député de Vaucluse et Maire d’Orange, à l’initiative de ce forum par l’intermédiaire du parti de la Ligue du Sud, a conclu la journée. Son intervention est disponible ici.

Après un cycle de conférences particulièrement dense, les convives se sont retrouvés autour de Bernard Antony, Président de l’Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne, pour un dîner débat sur l’Islam dont l’intervention est disponible ici.

Non, Le Front National ne fait pas l’union des droites

mmlpUne erreur manifeste d’interprétation est présente dans l’édition de cette semaine de l’hebdomadaire Minute. On y lit que Marion Maréchal Le Pen ferait l’union des droites à l’occasion de sa candidature dans le PACA. L’auteur de l’article oublie quelques aspects : liquidation de la candidature de Jean-Marie Le Pen, refus de la présence de Bruno Gollnisch, démission récente du secrétaire départemental de Vaucluse du Front National. L’union des droites devrait pourtant commencer au sein de la formation frontiste, et ce n’est pas le cas.

Oh, nous comprenons bien pour quelle raison : les parasites cherchent à se nourrir du travail d’autrui et de la reconnaissance des résultats acquis par la méthode mise en place à Orange, à Bollène et dans la IVème circonscription de Vaucluse.

Le journaliste commet une erreur page 7 : «  Jeannine Douzon dans les Alpes de Haute-Provence, actuelle secrétaire départementale du FN après avoir été au Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, une proche du député-maire d’Orange, Jacques Bompard. »

Je n’ai aucune antipathie personnelle pour cette dame, mais force est de constater que notre proximité politique est une vue de l’esprit : le gauchisme communautaire d’un Florian Philippot, les décisions stratégiques de Marine Le Pen, l’obstination dans la défaite d’une Marion Maréchal, sans évoquer les prouesses d’un Chenu me rendent parfaitement allergique aux bruits de couloir de Nanterre. J’admets par ailleurs préférer le rock militant au rap antifrançais. Je rappelle que Madame Douzon, au MPF, ne cessait de vitupérer contre le fonctionnement et les mensonges du Front. Elle a changé d’avis, dont acte, mais n’entretient évidemment aucun lien avec la Ligue du Sud. Nous répétons qu’aujourd’hui il est pour nous hors de question d’apporter notre soutien à Marion Maréchal Le Pen qui nous mène une guerre aussi lâche qu’infructueuse.

milonJe rappelle par ailleurs que le Front National a voté dernièrement en faveur de l’UDI à Jonquières contre le candidat de la Ligue du Sud. Une liste qui était menée d’ailleurs par des soutiens d’Alain Milon favorable au mariage homosexuel, à la PMA et très ambigu au sujet de l’euthanasie.

Je suis favorable à l’union des droites. La politique est un art de compromis et d’accords, je les avais d’ailleurs proposés à l’ensemble des formations politiques locales. Soyez en certains ceux qui y ont le plus mal répondu sont les frontistes, bien soutenus il est vrai par la désinformation propagée par Marion pour faire du tort à ceux qui l’aidèrent à s’implanter à Carpentras.

Marie-Claude Bompard candidate pour Bollène et les Bollénois !

IMG_1171

Discours de Marie Claude Bompard

Marie-Claude Bompard est candidate à sa ré-élection ! Forte de son bilan, elle a donc annoncé sa candidature devant pas moins de 180 amis, réunis à l’occasion d’une après-midi de rentrée. « Mon programme est simple, a-t-elle déclaré : nous voulons que les Bollénois puissent vivre en paix chez eux, dans leur quartier ».

Revenant quelques instants sur son élections de 2008, Marie-Claude Bompard a rappelé dans quel état la ville se trouvait, après un demi-siècle de gestion socialo-communiste : des finances dans le rouge, un patrimoine à l’abandon, un urbanisme désordonné, une insécurité niée, etc. Continuer la lecture