“le gouvernement s’apprête à légaliser le suicide”

jacquers_bompard_afp

Tribune de Jacques Bompard dans Valeurs actuelles:

L’euthanasie est inscrite dans les promesses de campagne du candidat Hollande. Elle appartient à cette longue liste de mesures visant à altérer sensiblement les fondements de notre civilisation : banalisation de l’avortement, dénaturation du mariage, marchandisation des embryons, promotion de la théorie du genre.

La méthode est implacable : une note de présentation de l’institut Terra Nova donne les arguments à venir : il ne faudra pas parler d’euthanasie mais de prescription médicamenteuse pouvant provoquer la mort si le patient décide de s’injecter le médicament. En un mot, le gouvernement s’apprête à légaliser le suicide. Aucun élément n’a été oublié dans la potion habituelle et les mêmes coteries qui avaient soutenu le mariage homosexuel battent le rappel pour organiser cette ultime désacralisation de la vie.

Bien des hommes politiques hésiteront à intervenir sur ce sujet. La mort est un sujet par essence douloureux, empreint des hésitations et des doutes qui ne manquent pas d’habiter chacun d’entre nous. Et c’est justement pour cela que ceux qui défendent le bien commun devront tenir d’autant mieux leur rang : derrière un progrès, encore une fois, c’est un profond retour à la barbarie qui va s’orchestrer. Continuer la lecture

Reportage sur la gestion de Jacques Bompard par T.V libertés

T.V libertésDans son édition du 11 juillet 2014, le journal de T.V Libertés revient sur la gestion d’Orange par Jacques Bompard.

Bilan de sa gestion, micro-trottoir d’Orangeois et interview de quelques élus, voilà le bref résumé de ce reportage.

http://youtu.be/sTCexDvwZvw?t=12m51s

Cliquer ici pour visionner l’intégralité du journal sur le site de T.V Libertés.

Jacques Bompard sur Fr3 sur le ralliement de Marcelle ARSAC (élue P.S)

Marcelle ARSACReportage de France 3 Provence-Alpes sur le ralliement de Marcelle Arsac, militante du parti socialiste pendant 30ans et qui rejoint Jacques Bompard pour les élections municipales de 2014.

Un ralliement qui s’explique par le caractère dangereux et nocif du parti socialiste contre le bon sens et l’intérêt commun.