Avec la gauche, c’est les autres avant les nôtres!

Dans un courrier au Préfet de Vaucluse, Pierre Laurent, ex-patron du Parti Communiste Français s’est ému, au côté de ses amis vedettes Stanislas Nordey et Emmanuelle Béart, du mauvais traitement dont les clandestins feraient l’objet en Vaucluse. Il apporte également son soutien au « collectif » Rosemerta qui occupe illégalement un immeuble pour accueillir des clandestins…

Rappelons tout d’abord que le Département de Vaucluse dépensait en 2016, 3.6 millions d’euros pour accueillir 92 mineurs étrangers isolés (ancien nom et beaucoup plus sincère de ce que l’on appelle aujourd’hui timidement les mineurs non accompagnés). Et cette somme colossale, qui croît chaque année, n’intègre pas les autres aides du département, notamment le RSA, ouvert à tous les étrangers ou les aides de l’État telle que l’AME, la CMU etc… Nombre de pays ne sont pas aussi « généreux » que le nôtre.

Pierre Laurent explique également : « A partir du moment où l’on essaye de porter la voix de ceux qui n’ont pas de voix, la moindre des choses, c’est de venir voir l’endroit […] »

Nous invitons Pierre Laurent à se rendre dans les départements les plus pauvres de France, le Vaucluse certes, mais pas uniquement le Vaucluse des artistes Bobos d’Avignon. Non, ce Vaucluse qui, comme les autres départements les plus pauvres de France, est rempli de travailleurs pauvres, silencieux et qui, par leurs impôts, financent contre leur gré, le torrent migratoire qui s’abat sur notre pays.

Enfin, Pierre Laurent conclut en demandant ce que compte faire l’État « face à cette situation d’urgence qui n’a que trop duré ».

Au lieu de demander un effort à l’État dont, rappelons-le tout de même, la majorité des Français qui le compose sont opposés à l’immigration et demandent l’inversion des flux migratoires, la Ligue du Sud propose deux solutions.

La première : que Pierre Laurent et ses amis accueillent, à leurs frais, toute la misère du monde si cela leur chante et pourquoi pas les 2 milliards de pauvres qu’a comptabilisé l’OCDE… Si cela peut leur permettre d’avoir la conscience tranquille…

La seconde, plus humaine et plus réaliste, c’est que les communistes et leurs amis « d’En Marche », arrêtent de promouvoir les migrations massives de populations sur le sol français et européen. Les premiers par intérêt électoral, les seconds par intérêts économiques permettant ainsi aux entreprises du grand capital d’avoir une main d’œuvre à faible coût. Un état de fait qu’avait très bien décrit en son temps un certain… Georges Marchais.

Malheureusement, on connaît la propension des communistes à pratiquer la charité… avec l’argent des autres.