Fermeture de boutiques SFR dans le Vaucluse : Jacques Bompard réagit

sfrC’est avec consternation que j’apprends la fermeture de trois boutiques distribuant les produits SFR à Orange et Carpentras. Il s’agit pour le groupe de remplacer les distributeurs indépendants SFR par des boutiques gérées directement par SFR. Comme d’habitude, cette décision est expliquée par une nécessité de « compétitivité ». Les onze employés des boutiques indépendantes ne seront pas embauchés par SFR. Ils percevront environ 5 000 euros d’indemnités. Cette somme est à rapprocher des presque 4 millions d’euros d’indemnités reçus par le PDG de SFR en 2012 lorsqu’il fut licencié après que son groupe ait perdu 200 000 abonnés en six semaines.

Il est bien évident que de tels comportements ne peuvent qu’alimenter, à juste titre, la colère et le dégoût des travailleurs français. C’est la raison pour laquelle j’ai déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à interdire des primes de départ au montant indécent comme celle perçue par l’ancien PDG de SFR.

 Cliquer ici pour lire les communiqués de presse de Jacques Bompard.