François Hollande finira-t-il son mandat ?

FHUn homme qui dit quelque chose mais en fait une autre, en toute connaissance de cause, peut sembler habile, mais d’une habilité perverse. Un homme qui dit une chose, contraire à ce qu’il fait, à ce qu’il voit, à ce qu’il entend, et qui la dit en toute certitude de dire une chose vraie, n’est sans doute pas quelqu’un dont les facultés mentales sont intactes.

François Hollande est-il habile ou hors du réel ? Pense-t-il comme un enfant qu’il suffit de donner un nom à un objet imaginaire pour que la chose existe et soit conforme au nom ?

Son interview donné au Monde du 31 août incite à se poser ces questions.

En effet, comme qualifier un homme qui, présentant un projet dit de réforme pénale, visant à ne plus emprisonner une majorité de délinquants, affirme : “mon seul objectif, c’est la sécurité“. Demain, nous dira-t-il que pour mieux protéger les Français, il convient de les enfermer ? C’est, d’une certaine manière, déjà le cas puisque combien de nos compatriotes ne sortent plus de chez eux ou de leur quartier à certaines heures, certains jours, et en évitent d’autres ? Comme la police d’ailleurs, contrainte sur ordre de ne pas faire son travail dans certaines cités, de peur d’un “embrasement” comme l’on dit en langage médiatique, c’est-à-dire d’une émeute violente de la part d’individus entrés en sécession avec nos mœurs et nos coutumes !

Comment qualifier aussi François Hollande quand il dit qu’il faut faire “de l’Europe un espace de croissance et de protection” qui doit “redevenir un projet au bénéfice des peuples“, lui qui a signé le traité budgétaire européen pour le plus grand plaisir financier de la grande banque ?

Quand François Hollande affirme un trémolo dans la voix, à propos de la Syrie “L’arme chimique est un danger pour l’humanité” oublie-t-il que nos alliés américains disposent d’un volume de stock de ces armes qui renvoit Assad au rang de petit propriétaire ? A-t-il seulement été tenu au courant du rapport du Comité de contrôle des Exportations d’armes de la Chambre des Communes britannique ? Rapport qui explique tranquillement que Londres a vendu depuis 2011 du fluorure de sodium à Damas, ce composé chimique servant, entre autres joyeusetés, à fabriquer les fameuses armes chimiques ?

On nous dira que les Etats-Unis possèdent de telles armes, mais ne les utilisent pas. En tous les cas, depuis le Vietnam… Certes. Mais Assad, lui, ne les possède que parce qu’on lui a vendu de quoi les fabriquer. Espérait-on qu’il ne s’en serve pas alors qu’il n’a jamais signé le traité international sur ce sujet ? Si tant est que c’est bien son régime qui est l’auteur de ce massacre médiatique qui nous rappelle celui de Timisoara ou le “débranchement” des couveuses du Koweit en 1991…

Au fond, peu importe, que François Hollande nous mente ou se mente. Dans les deux cas, il ment. Peu importe qu’il serve Bruxelles, les intérêts mondialistes ou sa misérable carrière. Dans tous les cas, il ne sert pas son peuple.

Cet interview au Monde ressemble à tant d’autres avant lui, déjà oubliés. Il sera suivi de tant d’autres semblables, qui pourraient déjà être écrits tant ils ne serviront qu’à calquer sur l’actualité des éléments de langage, des lignes de communication.

Une fois encore, comment ne pas se poser la question : ce président peut-il finir son mandat ?

Cliquer ici pour lire tous les communiqués de Jacques Bompard