Réponse de Mme Galmard à Mme Hautant sur le social orangeois

socialMadame,

J’ai bien pris connaissance de la synthèse des échanges de la réunion de lancement de l’atelier régional des villes de Nord Vaucluse.

Je ne conteste pas qu’il y ait bien eu « réunion », en revanche, je ne sais pas si le lancement est vraiment réussi.

 

Anne-Marie Hautant, élue d'opposition à Orange, Vice-Présidente de la région PACA

Anne-Marie Hautant, élue d’opposition à Orange, Vice -Présidente de la région PACA

Marie-Thérèse Galmard, adjointe au social à la ville d'Orange

Marie-Thérèse Galmard, adjointe au social à la ville d’Orange

En effet, c’est sans nulle surprise que j’ai pu lire l’éternelle, la sempiternelle, l’inutile et la

fatigante litanie que vous psalmodiez depuis si longtemps sur le volet social orangeois. A ce stade, il sembe que vous croyez en des vertus de rabâchage comme si celui-ci, à défaut de témoigner de la réalité des faits, allait finir par vous convaincre vous-même de ce que vous aimeriez que la réalité soit en définitive.

Vous évoquez une présumée inexistence d’une instance d’échange et de coordination qui priverait les acteurs concerné d’un moment de partage et d’information.

Je sais que les réunions sont importantes dans le secteur social mais dois-je comprendre que vous souhaitez ajouter une nouvelle réunion dont l’objet serait de se réunir au sujet des réunions mensuelles pour lesquelles nous nous sommes déjà réunis ?

Cela ne risquerait-il pas d’être un peu trop ?

Voici les réunions que nous avons très régulièrement avec nos partenaires tous les mois :

  • Adil àLitige entre propriétaires et locataires
  • Résad à Addictions
  • Udaf à micro-crédits
  • CAF à réunions pour les prestations
  • Mission locale à FLAJ et emploi d’avenir
  • PIAF à accompagnement au projet professionnel et recherche d’emploi
  • Pôle emploi à offres d’emplois affichés au CCAS
  • Mission jeune ANPE
  • Logements insalubres avec le service juridique de la mairie
  • Rhéso à accompagnement au logement – hébergement
  • Réunion avec Nouveau Logis Provençal et Vaucluse Logement pour la location des appartements sociaux

Dans votre synthèse, il est évoqué un soi-disant abandon des populations en difficultés ?

  • Instruction du RSA : 547 dossiers en suivi
  • Instruction des dossiers FSL (accès et maintien), FIE
  • Aide facultative : 1fois/mois
  • Distribution de bons alimentaires en accord avec les caritatifs (réunion de coordination 1 fois/mois)
  • Partenariat avec les bailleurs sociaux pour avoir une mixité dans les logements
  • Mise à disposition de postes informatiques destinés à la consultation des offres d’emplois, accès à la CAF et internet
  • Réunion régulière avec les représentants des habitants de La Tourre (M. Testanière, adjoint à la sécurité et le chef de la police municipale y sont présents)
  • Réunion avec Vaucluse Logement et leurs locataires pour régler leur différent
  • Dossier pour la gratuité de transports scolaires et autres
  • Domiciliation
  • Aide administrative

Et à cette grande tradition orale du milieu social s’ajoute également un document écrit qui

s’appelle « l’analyse des besoins sociaux » qui est un outil de connaissance du terrain et qui constitue un guide très utile pour optimiser l’action sociale sur le territoire.

Nous le publions tous les ans et nous le diffusons à tous nos partenaires.

Avec la constance que nous lui connaissons, l’abominable spectre de l’abandon des populations en difficulté surgit au détour d’une prose très facilement partiale ! C’est Mistral Habitat.

Nous connaissons tous les l’état des logements de l’Aygues et l’attitude de sa Présidente… également pour l’Oustau de l’Aygues dont la présidente actuelle a décidé de nous ignorer (sauf pour recevoir la subvention contrat enfance jeunesse que verse la commune).

En ce qui concerne l’alphabétisation nous avons sur Orange :

-Le Gréta ; la Croix-Rouge, le centre de La Toure

-La CAF –MSA et bien entendu le théâtre du sablier et l’Aygues.

Pour la création d’entreprises nous orientons vers Actif consul, les jeunes diplômés vers le cabinet Blettery, secteur maçonnerie vers CEIC BRP, secteur agricole vers Présence verte.

Voici l’état exact de ce que vous nous décrivez comme une zone désertique.

Finalement, je crois que vous êtes très loin des réalités.

Et vraiment, ce n’est pas très gentil d’oublier systématiquement les personnes âgées dont l’existence ne semble nullement vous inquiéter.

Nous avons sur Orange 6500 personnes âgées de 65 ans et plus. Elles font pourtant partie de la vie de la commune et certaines d’entre elles vivent avec moins de 700€/mois. L’Etat s’en désintéresse (sauf pendant les périodes des élections).

Ces aînés ont du mal à vivre correctement, et bien souvent, après avoir payé leur loyer et les charges qui y sont liées essaient de vivre avec 4 ou 5€ par jour. Qui parle d’eux et qui s’en occupe ?

Le Service à la personne du CCAS intervient aussitôt dès que nous connaissons une personne âgée en difficulté :

-Pour un placement dans une maison de retraite

-Pour des personnes vulnérables auprès du juge des familles (JAF)

-Réunion avec les tuteurs, les assistantes sociales et les infirmières

-Nous apportons également une aide alimentaire aux aînés orangeois qui sont dans le besoin ou isolés.

Car ces personnes contrairement à d’autres ont la pudeur de ne rien demander aux pouvoirs publics.

Nous les aidons également à payer leurs factures.

Pour nos autres aînés avec l’aide des caisses de retraite et l’ADPA, 49 aides à domicile interviennent chez 450 personnes âgées et handicapées et les aident dans leurs tâches quotidiennes.

En cela, vous méprisez les agents de l’action sociale et du service à la personne du CCAS qui sont des professionnelles  qui connaissent parfaitement leur métier, qui agissent avec diligence et surtout avec le respect dû à la personne.

Finalement, la lecture de votre synthèse m’a autant ennuyée qu’elle m’a distraite.

En effet, comme je le dis dès le début, ce sont des propos sans nouveautés, et sans intérêt concret, basés sur des théories galvaudées et usées à un tel point que cela ne peut même plus agacer, mais en même temps, cela devient curieusement distrayant de constater à quel point votre méconnaissance du sujet est grande.

Et finalement, voyez-vous, je savais que nous en faisions beaucoup en matière sociale sur Orange, mais je ne pensais pas que nous faisions autant !

Veuillez agréer, Madame, mes salutations distinguées.