Manuel Valls, destructeur de l’identité française

manuelvalls

Manuel Valls qui se rêve d’un destin à la Sarkozy a endossé le rôle médiatiquement porteur de l’homme d’Etat luttant sans faiblesse contre la délinquance et osant même à l’occasion affirmer qu’il faudra un jour en finir avec l’immigration et notamment le regroupement familial.
Mais la réalité des actes de Manuel Valls est, hélas, toute autre que ses déclarations. Dans la réalité, l’immigration est en hausse. Dans la réalité, les naturalisations augmentent. Pour parvenir à ces naturalisations de masse, les critères sont revus à la baisse. Un ancien immigré entré chez nous illégalement peut devenir Français. Une femme portant le voile islamique peut être naturalisée comme en juin dernier à Auxerre. A Orange, des militaires naturalisés français se sont mariés au milieu d’une foule de drapeaux algériens et marocains…

Ce n’est pas de cette « intégration » que veulent les Français. Car cette fausse intégration se fait à leurs dépends. L’immigration de masse, concentrée dans certaines communes, crée une situation contraire : ce sont les Français qui, de gré ou de force, sont contraints de s’intégrer au nouveau paysage de leur ville. Restreint un temps à quelques départements, c’est désormais la France entière qui est touchée par ce phénomène.

Nonobstant ces faits, le Ministre de l’Intérieur affirme sans rire qu’il faut plus de naturalisation pour plus d’intégration. La réalité, là encore, est que Manuel Valls veut plus de naturalisation pour avoir plus d’électeurs. Quand le peuple ne vote plus à gauche, on change le peuple. C’est à l’immigration de masse que François Hollande doit sa victoire de 2012. C’est d’elle, renforcée, que la gauche espère la victoire en 2017.
Loin d’être le républicain qu’il prétend être, Manuel Valls est le nouveau fourrier du remplacement du peuple français. Il est un intégriste de l’effacement de notre identité.
Cliquer ici pour lire les communiqués de presse de Jacques Bompard.