La Ligue du Sud s’oppose à l’autorisation de la recherche sur les embryons

embryonLe 11 juillet prochain, l’Assemblée nationale étudiera une proposition de loi visant à légaliser la recherche sur les embryons.

La Ligue du Sud rappelle sa ferme opposition au projet de loi visant à autoriser la recherche embryonnaire.

En effet, en plus d’être éthiquement insoutenable, la recherche embryonnaire est scientifiquement dépassée.

Le professeur YAMANAKA, prix Nobel de médecine 2012 a prouvé que la recherche sur les cordons-ombilicales était plus probante que sur les fœtus ou sur les cellules souches embryonnaires.

Dès lors, pourquoi cette majorité politique dite « progressiste » s’entête à promouvoir une pratique scientifique dépassée ?

Pour une simple et bonne raison : ce protocole participe de la marchandisation de l’être humain et de la désacralisation de la vie, si chère à leur doctrine politique.

Une marchandisation de l’être humain que la majorité de gauche promeut depuis son arrivée aux affaires de l’Etat : Mariage pour tous, aujourd’hui recherche embryonnaire, demain PMA et GPA et euthanasie pour tous ?

Voilà l’urgence pour le pouvoir en place : promouvoir la culture de mort.

La Ligue du Sud rappelle son attachement à la vie ainsi qu’à la reconnaissance de son caractère sacré, de sa conception à sa fin.

Cliquer ici pour écouter ou ré-écouter l’entrevue de Jacques Bompard sur radio courtoisie sur le sujet.

Cliquer ici pour lire tous les communiqués de la Ligue du Sud.