Droit de réponse de Jacques Bompard

Jacques Bompard parole commission des lois

Photographie de Jacques Bompard en commission des lois

Droit de réponse : Jacques Bompard réaffirme son opposition ferme et déterminée à la loi Taubira, ainsi que son refus de célébrer le mariage de personnes de même sexe. Depuis neuf mois, Jacques Bompard réclame la mise en place d’une clause de conscience pour les élus qui estiment que procéder à de tels mariages irait à l’encontre de leur conscience. Cette liberté de conscience que je réclame s’applique bien évidemment aux élus de ma majorité qui souhaiteraient appliquer la loi Taubira et célébrer ces parodies de mariage. A Orange, un des adjoints a ainsi choisi, en conscience, et « sans aucune pression particulière », d’appliquer cette loi inique. Jacques Bompard respecte ce choix, qu’il n’aurait lui-même pas fait mais rappelle qu’il n’est pas en mesure de faire obstacle à l’application de la loi dans la commune dont il est le maire. Depuis 18 ans qu’il est maire d’Orange, il a eu à plusieurs reprises, en tant que représentant de l’Etat, à appliquer des lois qu’il n’a eu de cesse de combattre politiquement. A la différence de certains députés-maires qui ont voté contre la loi mais président en grande pompe des parodies de mariage, Jacques Bompard rappelle que, personnellement, il continuera à refuser de l’appliquer mais ne peut pas faire obstacle à son application par ceux qui ne partagent pas son choix.

A ce jour, il n’y a eu aucune autre demande de mariage entre personnes de même sexe dans la commune d’Orange, contrairement à ce qui est annoncé par le journal Présent.

Cliquer ici pour retrouver tous les communiqués de presse de Jacques Bompard